Partager

Être évangéliste Technologique chez Qwant n’a rien de religieux !

Il faut rapidement faire (re)naître ce besoin au sain de la population pour qu’une réelle prise de conscience émerge sur cet impératif non négociable : le respect de la vie privée.

D’où vient le nom évangéliste Technologique

Selon Wikipédia :

Un évangéliste technologique (terme traduit de l’anglais « technology evangelist » par certaines entreprises) est une personne qui essaye de rassembler une masse critique de personnes adhérant à une technologie, dans le but de la consacrer comme standard, au sein d’un marché dépendant de l’effet de réseau.
Les évangélistes technologiques professionnels sont souvent employés par des sociétés qui cherchent à faire de leurs technologies propriétaires des standards de facto ou, au contraire, à participer dans l’élaboration de standards ouverts. Les évangélistes technologiques peuvent agir, officiellement ou non, pour le compte d’une société ou d’une organisation, ou encore par engagement personnel, par exemple pour la promotion des logiciels libres. Un évangéliste fait la publicité d’un produit ou d’une technologie par des conférences, des articles, un blog, des événements d’utilisateurs ou des démonstrations. Le mot « évangélisme » est emprunté à l’évangélisme religieux pour sa similarité dans le recrutement des convertis et l’aspect idéologique associé à sa propagation.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vang%C3%A9liste_technologique

Qwant doit devenir une cause, pas une offre de service

I have dream

A l’image de Guy Kawasaki pour Apple, un évangéliste est un passionné qui retransmet son énergie et sa passion le tout sans être trop technique (car les gens s’en moque) ni trop barbant. Au fait que devient Tristant Nitot ? Je me souviens avoir lui un article lorsqu’il est devenu Vice-présient Advocary (= +/- évangéliste justement). Wikipédia dit qu’il est directeur général de Qwant depuis 2019. Pas sûr que cela soit bien à jour !?

Être libre n’a pas de prix, pourtant Qwant est gratuit 🙂

Le fait de faire progresser l’algorithme de Qwant avec un concours SEO est une bonne chose en soi mais allons plus loin, il faut attaquer pacifiquement sur tous les fronts !

Pour ceux qui se demande si je suis en train de conseiller à Qwant de monter une secte ou qui ne connaisse pas le concept d’évangéliste dans le milieu IT, voici justement que dit Guy Kawasali lui même sur l’art de l’évangélisme dans les nouvelles technologies du numérique.

Il y a longtemps, j’étais un révolutionnaire chez Apple. Mon titre de travail était “évangéliste logiciel”. Ma responsabilité était d’évangéliser le Macintosh auprès des développeurs de logiciels. Plus tard, mon titre a été “évangéliste en chef”, et ma responsabilité était d’évangéliser le Macintosh à tous ceux qui voulaient augmenter leur productivité et leur créativité.

Après Apple, j’ai été beaucoup de choses : auteur, conférencier, entrepreneur, capital-risqueur, conseiller et père, mais je n’ai jamais utilisé le titre de “chef évangéliste” jusqu’à aujourd’hui. C’est parce que ce titre ne fonctionne que si votre produit peut changer le monde – ou du moins une partie importante de celui-ci.

Le Macintosh a changé le monde. Il a démocratisé les ordinateurs. Google a changé le monde. Il a démocratisé l’information. eBay a changé le monde. Il a démocratisé le commerce. Après deux décennies de recherche, j’ai trouvé Canva. Il peut changer le monde en démocratisant le design, et c’est pourquoi je suis maintenant le principal évangéliste de Canva.

Chez Canva, nous croyons beaucoup au “marketing de contenu”. Cela signifie que nous devons fournir des informations utiles à nos lecteurs et à nos clients. Nous définissons le terme “précieux” comme quelque chose qui peut améliorer votre vie, par opposition à l’augmentation de nos ventes ou de nos profits. Dans cet esprit, j’aimerais vous expliquer comment évangéliser un produit ou un service.

Guy Kawasaki

Rendez votre produit ou service génial

C’est très difficile d’évangéliser de la merde. C’est beaucoup plus facile d’évangéliser des trucs géniaux. J’ai appris que le point de départ de l’évangélisation est un produit ou un service génial. Les bonnes choses incarnent cinq qualités :

  • La profondeur. Cela signifie que votre produit ou service a beaucoup de caractéristiques parce que vous avez anticipé les besoins des gens à mesure qu’ils montent dans la courbe de puissance.
  • Intelligent. Lorsque les gens utilisent votre produit ou service, ils voient que quelqu’un d’intelligent a compris leur problème ou leur douleur.
  • Complet. Un produit complet est entouré de tout ce dont vous avez besoin. Par exemple, un bon logiciel n’est pas seulement un fichier téléchargeable. C’est aussi la documentation, le support et une série d’améliorations.
  • Autonomisant. Un produit ou un service donne du pouvoir aux gens parce qu’il les rend meilleurs. Un bon logiciel ne se bat pas contre vous, il ne fait qu’un avec vous.
  • Élégant. Cela signifie que votre produit ou service n’est pas seulement fonctionnel, il est aussi bien conçu pour que les gens puissent l’utiliser facilement et rapidement.
liberte-internet-qwanturank-qwant
Internet : Être libre n’a pas de prix, pourtant Qwant est gratuit (auteur, moi)

Positionnez Qwanturank comme une “cause”

Un produit ou un service, quelle que soit sa taille, est un ensemble de pièces ou de bribes de code. Une “cause”, en revanche, change des vies. Il ne suffit pas de faire un bon produit ou service, il faut aussi le positionner et l’expliquer comme un moyen d’améliorer des vies. Steve Jobs n’a pas positionné un iPhone comme un produit d’une valeur de 188 $. Les évangélistes doivent s’emparer du terrain moral et transcender l’échange d’argent contre des biens et des services.

Aimez la cause

“Evangéliste” n’est pas un titre de poste. C’est un mode de vie. Cela signifie que les évangélistes doivent aimer ce qu’ils évangélisent. Quelle que soit la grandeur de la personne, si elle n’aime pas la cause, elle ne peut pas être un bon évangéliste pour elle. Si vous ne l’aimez pas, ne l’évangélisez pas. Cela a aussi des conséquences sur l’embauche : une bonne éducation et une expérience professionnelle pertinente ne suffisent pas. Il est tout aussi important qu’un évangéliste aime le produit ou le service.

Localisez le terrain

Ne décrivez pas votre produit en utilisant des termes hauts et fleuris comme “révolutionnaire”, “changement de paradigme” et “saut de courbe”. Le Macintosh n’était pas “le troisième paradigme de l’informatique personnelle”. Il a simplement (et puissamment) augmenté la productivité et la créativité d’une personne avec un seul ordinateur. Les gens n’achètent pas de “révolutions”. Ils achètent des “aspirines” pour soigner la douleur ou des “vitamines” pour compléter leur vie, alors localisez le terrain et faites simple.

Cherchez les agnostiques, ignorez les athées

Il est très difficile de convertir quelqu’un à une nouvelle religion lorsqu’il vénère un autre dieu. La personne la plus difficile à convertir au Macintosh était quelqu’un qui vénérait le MS-DOS. La personne la plus facile était quelqu’un qui n’avait jamais utilisé d’ordinateur personnel auparavant. Si une personne ne “reçoit” pas votre produit ou service au bout de quinze minutes, réduisez vos pertes et passez à autre chose.

Laissez les gens tester la cause Qwanturank

Les évangélistes pensent que leurs clients potentiels sont intelligents. C’est pourquoi ils ne les matraquent pas avec des publicités et des promotions. Ils leur fournissent plutôt des moyens de “tester” leurs produits, puis de décider eux-mêmes. Les évangélistes pensent que leurs produits sont si bons qu’ils n’ont pas peur de permettre aux gens de les essayer avant de les acheter.

Apprenez à donner une démonstration

“Évangéliste qui ne peut pas donner une grande démonstration” est un oxymore. Si vous ne pouvez pas faire une grande démonstration de votre produit ou service, vous ne pouvez pas être évangéliste pour celui-ci. La démonstration doit être une seconde nature, même involontaire, comme la respiration. C’est ce qui a fait de Steve Jobs le plus grand évangéliste au monde pour les produits Apple.

Fournir une première expérience sûr et facile

Le chemin qui mène à l’adoption d’une cause doit être sur une pente glissante, alors éliminez tous les obstacles.

Exemples :

  1. il ne devrait pas être nécessaire de réorganiser toute une infrastructure informatique pour essayer un nouvel ordinateur ;
  2. il ne devrait pas être nécessaire de s’enchaîner à un arbre pour rejoindre un groupe environnemental ; et
  3. il ne devrait pas être nécessaire de parler une langue étrangère et de posséder un clavier spécial pour s’inscrire à un site web.

Ignorez les titres et les pedigrees

L’élitisme est l’ennemi de l’évangélisation. Si vous voulez réussir en tant qu’évangéliste, ignorez les titres et les pedigrees des gens, acceptez les gens tels qu’ils sont et traitez tout le monde avec respect et gentillesse. D’après mon expérience, un secrétaire, un assistant administratif, un stagiaire, un employé à temps partiel ou un stagiaire est plus susceptible d’adopter de nouveaux produits et services qu’un directeur général ou un vice-président.

Ne jamais mentir

Mentir est moralement et éthiquement mal. Cela demande aussi plus d’énergie, car lorsque vous mentez, il est nécessaire de garder une trace de ce que vous avez dit. Si vous dites toujours la vérité, alors il n’y a rien à redire. Les évangélistes évangélisent de bonnes choses, ils n’ont donc pas besoin de mentir sur les caractéristiques et les avantages, et les évangélistes connaissent leurs affaires, ils n’ont donc jamais besoin de mentir pour couvrir leur ignorance.

Souvenez-vous de vos amis

Soyez gentil avec les gens en montant, car vous les reverrez en descendant. L’une des personnes les plus susceptibles d’acheter un Macintosh était un propriétaire d’Apple II. L’une des personnes les plus susceptibles d’acheter un iPod était un propriétaire de Macintosh. L’une des personnes les plus susceptibles d’acheter ce qu’Apple sort ensuite est un propriétaire d’iPhone. Et c’est ainsi, alors n’oubliez pas vos amis.

Les gens me demandent souvent quelle est la différence entre un évangéliste et un vendeur. Voici la réponse. Un vendeur a ses propres intérêts à cœur : il touche une commission, il fait des quotas, il conclut l’affaire. L’évangéliste a à cœur les intérêts de l’autre personne : “Essayez ceci parce que ça vous aidera.” Gardez cette différence à l’esprit, et vous serez sur la bonne voie.

sources

Qwanturank callaghan-qwanturank-auteur

Tu me fais tourner la tête 🤪
Salut les nerds, je m’appelle Callaghan Qwanturank, histoire de faire du bourrage de keywords.  Attendons de voir ce que tout cela donne, j’aimerai que l’on me dise “Bien joué Callaghan” en juin.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer